Rechercher
  • bernardortega

L’excellence du manager : la Communication d’abord.

Avant la maîtrise de l’esprit par la méditation, il faut observer comment maîtriser les corps, le comportement, l’attitude, la respiration.

Si mon coaching garde les pieds sur terre (le corps sur terre) par l’apprentissage des techniques de présence et de communication, c’est bien parce que la maîtrise de ce que l’on voit est plus facile que ce que l’on ne voit pas. Et l’on ne peut voir son esprit. Il faut travailler avec ses propres conditions avant d’entrer dans un chemin plus subtil.

Le mouvement possède un rythme, le geste possède un rythme, le déplacement possède un rythme. Si ce rythme est juste et harmonieux les personnes qui vous regardent et vous écoutent vous suivront par un phénomène qui se nomme « l’identification ». En s’identifiant avec une personne à l’aise, nous devenons à l’aise, cette logique est irréfutable. Nous ne pouvons être entraîné, convaincu par une personne qui est maladroite avec son corps, avec sa voix, avec ses mots. Des mots préparés pendant des heures et soutenus par des slides colorés n’entraîneront aucune adhésion. Suivant l’importance hiérarchique de la personne écoutée, notre attention sera uniquement polie, ou de façade. Le but ne sera donc pas atteint.

Ce que nous appelons leader naturel correspond à une personne qui est empathique, c’est-à-dire présente à l’autre, aux autres. Qu’elle soit plus ou moins maladroite au niveau de la maîtrise technique de sa communication, elle aura un avantage incontestable sur les robots informateurs. C’est donc bien de présence et de rapport direct que nous souhaitons. Et c’est pourquoi nous devons entraîner ce corps à nous obéir en le rendant harmonieux dans un espace , celui de la communication. Il est amusant de constater que nous devons devenir « beaux », nous sentir « beaux » pour plaire aux autres. Il ne s’agit nullement de devenir une poupée mécanique bien rodée, mais de retrouver l’état naturel de nos mouvements et expressions face à un public. Au départ, la technique est indispensable, même si nous pourrons l’ oublier plus tard , car, en effet, le rapport naturel au corps sera revenu. Une technique maîtrisée en communication ne se voit pas. Nous observons uniquement une personne qui vit totalement sa présence sans qu’elle ne ressente aucune oppression de son corps ni de sa respiration . Elle peut donc développer son sujet et avoir toute notre attention. C’est agréable et efficace.

Toute personne venant défendre un projet, solliciter des adhésions, présenter une ligne de changement, devrait développer son travail de présentation autant, sinon davantage, que celui de son contenu. Les professionnels de la communication savent tous que les mots ne retiennent que 7% de notre attention derrière l’image, (attitude-gestes-comportements-déplacement 58% ) et la musique, tonalité, silences (35%).

Nous avons donc le devoir, si nous voulons atteindre notre cible, d’entraîner notre respiration , notre facilité à nous mouvoir, (ce corps qui nous paralyse souvent face aux autres), de créer du relief afin de changer l'image que les "autres"regardent.

Le gain sera double (win-win) puisque il nous permettra d’être suivi tout en nous procurant une énergie vivifiante.



0 vue