UN LEADER NATUREL

« Le coaching n’a son intérêt que dans la certitude de créer un changement de comportement ( si besoin) et de  considérer les qualités humaines comme porteuses d’énergie, de créativité et d’efficacité. Pour le coaché c'est un  entraînement régulier, témoin de son désir constant d'évoluer »  Bernard ORTEGA, coach

 

 

Par son expérience dl’entreprise et sa connaissance des hommes, Bernard Ortega observe et développe  la capacité de diriger et de s’adapter. 

 

La distanciation, le recul, la concentration sont les qualités des athlètes de l’économie et de la politique. Tout responsable doit s’entraîner régulièrement à stabiliser son esprit par la distanciation. L’observation froide du coach devient le miroir indispensable au rythme qu’il s’impose.

Ici, le coach n'entre pas dans le domaine de compétence professionnelle du coaché, mais dans sa maîtrise relationnelle, qui passe par une maîtrise de sa communication, de ses émotions, de son mental. Sur ce dernier point les techniques de méditation en pleine conscience sont maîtrisées par Bernard Ortega grâce à plus de vingt ans d'expérience et de transmission par de grands yogis et lamas tibétains. C'est un avantage indéniable et précieux pour celles et ceux qui reçoivent ce type de pratiques.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'action de Bernard Ortega s'inscrit pour moi dans la vraie discipline à laquelle tout homme de communication doit s'astreindre.Les responsabilités qui sont les miennes et qui sont celles que tout dirigeant doit assumer, nous obligent à un exercice constant: faire passer notre message, être compris, entraîner une dynamique.
Ce n'est pas une affaire anodine et nous devons traiter notre communication comme de vrais professionnels. Pour cela nous devons faire appel à un spécialiste, et Bernard Ortega m'est apparu tout désigné.
L'efficacité et la performance dont témoignent les hommes d'affaires qui ont travaillé avec lui prouvent que l'harmonie, le calme et la maîtrise seront plus que jamais les outils privilégiés des hommes responsables.”

Jacques GODFRAIN - Ancien Ministre